Tissus et vêtements du prêt à porter, que mettons-nous vraiment sur le dos? Choisissons mieux!

Lorsqu'on achète des vêtements ou du tissu pour coudre, il est bien légitime de chercher le meilleur compromis qualité prix. Mais comment faire le bon choix? 
Pourquoi trouve-t-on des tee-shirts bébé à 2 euros dans certaines enseignes bon marché, et d'autres à plus de 30 euros chez des vendeurs qui s'affichent plus "éthiques" ou "écologiques"?
Que valent les labels Oëko-tex ou GOTS qu'on peut trouver sur certains vêtements ou tissus vendus au mètre?

Petit tour d'horizon des matières que nous portons chaque jour et aperçu de leur procédé de fabrication... Cet article est loin d'être exhaustif (il y aurait de quoi écrire un livre sur le sujet!) mais il vous aidera j'espère, à y voir plus clair.

Le coton, LE grand classique des matières naturelles, mais...

 

Le coton, une plante fragile


Le coton, c'est LA fibre naturelle que nous connaissons tous! Elle est largement utilisée pour les vêtements en raison de ses multiples qualités: douceur, confort au porté, qualité d'absorption... On le retrouve dans les sous-vêtements, les bodys pour les bébés, les tee-shirts mais aussi les jeans, ou encore les serviettes de toilette.
Le coton a-t-il tout bon... Hélas non!
La culture du coton est très très gourmande en eau, et c'est là son moindre défaut. Le cotonnier est sujet à de nombreuses maladies virales ou bactériennes, et subit les attaques des acariens et des insectes. L'utilisation des pesticides va alors bon train dans les champs, générant une pollution très importante, et des problèmes de santé pour les personnes qui travaillent sur les exploitation ou vivent à proximité. 
Alors, doit-on renoncer à porter du coton ou se lover dans une serviette éponge moelleuse? Non! 



Pour ne pas renoncer au confort du coton, choisir des produits de qualité pour qu'ils durent plus longtemps et soient plus respectueux de l'environnement. (Label Oëko-tex ou Bio). Un choix d'autant plus judicieux pour les articles en contact étroit avec la peau.

Nous pouvons (et devons je pense) aujourd'hui acheter et consommer plus intelligemment: un tee-shirt bébé, fabriqué au bout du monde et vendu 2 euros est un désastre pour la planète comme pour les personnes qui l'ont fabriqué. Vous faites une affaire me direz-vous? Ce n'est pas sûr, car à ce prix là, la qualité n'est pas incluse, c'est évident. Et pour les enfants qui grandissent vite? Oui, la tentation est grande... Mais mieux vaut se tourner vers des vêtements d'occasion de meilleure qualité qu'encourager les produits bas de gamme. Un produit conçu dans un coton de bonne qualité (plus épais, plus doux...) sera plus agréable à porter, plus facile à entretenir, et vous pourrez le transmettre ou le vendre d'occasion.
Le chapitre de cet article, consacré aux labels des textiles vous montrera comment choisir du coton de meilleure qualité, sans vous ruiner, et en préservant la santé et l'environnement de chacun.
J'ai remarqué qu'une de mes marques favorite a choisi de proposer des produits labellisés Oëko-tex, notamment pour les sous vêtements. Comme je loue cette démarche, je le fais savoir! Bravo donc Petit Bateau!

Le lin, la matière championne toute catégorie?

Le lin, matière noble par excellence... Le lin a aujourd’hui le vent en poupe, et comme les choses sont bien faites, il a le bon goût de pousser en France (contrairement au coton majoritairement cultivé en Inde, en Amérique et en Chine). Le lin prospère ainsi en Normandie et jusqu'à la Belgique puis aux Pays-Bas.
Utilisé pour les vêtements, le lin permet aux peaux sensibles d'éviter les irritations ou toute forme d'allergie. Les chaussettes en lin et les vêtements d'été vous assurent fraîcheur et confort.
Le lin est une plante qui ne nécessite pas autant de pesticides et d'insecticide que le coton car son écorce dure, résiste bien aux insectes et micro-organismes. Il est également plus sobre pour la consommation d'eau.
Mais quels sont donc les points faibles du lin? Pour ma part, je dirais gare à l'effet froissé qui arrive vite sur les vêtements 100% lin. Un reproche qu'on peut moins faire pour les produits en maille de lin: un tee-shirt en lin, ajusté, va ainsi se tenir tout aussi bien que son cousin en coton.
Depuis quelques années, le lin fait son grand retour dans la mode et c'est tant mieux! 
En tissu au mètre, je peine pour ma part à en trouver de qualité suffisante, mais une enseigne comme Mondial Tissu en propose quelques références avec le label "Oëko-tex" (j'en reparle à la fin de mon article!).
Pour le prêt à porter, la marque La Révolution Textile propose des merveilles pour les basiques de la garde robe femme: tee-shirt, pull-over... Bien entendu, la qualité à un prix, mais cette marque est vraiment transparente sur la manière dont sont conçus les produits.


Champs de lin en période de floraison, un spectacle très éphémère! Une semaine, à mi-juin...


Le polyester, séduisant pour le court terme mais catastrophique pour l'environnement et la santé

Le polyester est un tissu synthétique produit à partir de dérivés du pétrole...  Miam miam...
Les tissus de polyester sont obtenus par filature au fondu d'une matière plastique, le téréphtalate d'éthylène, ou PETP. Ils sont loin les champs de coton ou de lin...
Oui mais voilà, le polyester est entré dans nos vies parce qu'il a de multiples armes de séduction: cette fibre est très robuste, elle ne bouloche pas, elle est facile d'entretien, elle garde sa couleur, et surtout...elle présente un faible coût de production. 
Du polyester, il y en a dans la "polaire", les vêtements de sport, les maillots de bains, le simili cuir...

Le polyester a de multiples usages comme la fabrication des maillots. Ironie du sort, à chaque lavage, il rejette dans l'eau des milliers de micro particules qui viennent détruire l'environnement en empoisonnant la faune marine notamment.

Le problème du polyester, c'est la facture salée qu'il laisse à l'environnement, et donc à nous tous: sans même parler de sa fabrication, parlons juste de l'entretien des articles en polyester... A chaque lavage, le polyester va perdre une multitude de micro particules dans l'eau. ces micro particules (dérivés du pétrole on l'a vu), ne sont pas filtrables et vont donc joyeusement s'égayer dans la nature où elles vont empoisonner les êtres vivants, donc nous en autres... 
Alors que faire du polyester? Ne plus en acheter dans la mesure du possible, ou uniquement des articles en polyester recyclé qui ne nécessiteront pas d'être lavés autant que des vêtements: des baskets par exemple.
Lisez donc cet article du Figaro paru en 2011 qui explique les ravages du polyester sur l'environnement.

La viscose ou "soie artificielle", un procédé de fabrication qui va vous faire blêmir!

 

Une étiquette qui a tout pour plaire* (*humour noir). Du chimique qui a fait le tour de la planète!

  Après le polyester, montons un cran au dessus dans l'horreur (oui j'exagère un peu mais à peine) et parlons de la viscose...
La viscose, une matière que certains osent vanter comme naturelle! Bon, je vous l'accorde, c'est fabriqué à partir de cellulose donc de bois (de feuillus ou de résineux). Pour le côté naturel arrêtez vous là, ça ne va pas plus loin! Pour transformer la cellulose en viscose, les fabricants utilisent le plus souvent  des solvants toxiques et polluent l'environnement. La viscose peut également se targuer comme le polyester, de relâcher dans l'environnement des particules de plastique.
Cet amer constat des dégâts provoqués par la fabrication de ce textile ont déjà été pointés du doigt. Je vous invite à lire cet article de l'Express, qui montre que les plus grandes enseignes de la mode à bas prix, font peu cas des ravages qu'elles provoquent, tant qu'il y a des clients en magasin...
Alors là encore, pourquoi un tel engouement pour cette matière? Vous l'avez compris, la viscose est peu coûteuse à produire et permet de vendre du prêt à porter bas de gamme.
Avantage de la viscose appelé soie artificielle, elle plus facile à entretenir que cette dernière...mais n'est pas tout à fait infroissable non plus. Par rapport au coton, la viscose est plus facile à teindre avec des résultats souvent plus "éclatants" en terme de couleur...
Voilà, je ne peux pas vous livrer d'autres qualité de ce textile qui vous l'aurez compris, ne trouve pas grâce à mes yeux...
Pas convaincu(e)? Ok, prenez votre haut préféré en 100% viscose un jour où vous avez un peu stressé, où il a fait un peu chaud, et vous avez un peu couru après votre bus, et jurez moi que vous n'avez pas perdu votre dignité? Je ne vous fais pas un dessin, la viscose a quand même la fâcheuse tendance à faire sentir le poney. Côté élégance, on repassera. 
Exit la viscose!

Le bambou, la fibre à la mode qui ne vous dit pas tout

 Le bambou a permis à certains de vendre du tissu et des articles "éco-friendly" avec un discours bien rodé. Le bambou, c'est NA TU REL nous serine-t-on. Alors les vêtements en bambou n'ont que des qualités? Allons voir de plus près et arrêtons de passer pour les vaches à lait de fabricants pas toujours scrupuleux...

Ne pas confondre la vraie fibre de bambou et la viscose de bambou (bien moins écolo qu'on vous le dit!)

En fait, il faut distinguer bambou et bambou. Le bambou naturel non transformé détient des propriétés anti-bactériennes, anti-odeurs ou anti-UV. Un très beau palmarès donc! Pour conserver tous ses bienfaits, le bambou ne doit pas subir de traitement chimique. Le hic, c'est que les vêtements qu'on trouve très majoritairement sur le marché sont en réalité en VISCOSE de bambou et non en FIBRE DE BAMBOU. Fourbe n'est-ce pas? Oui, d'autant qu'il ne semble pas y avoir de réglementation claire sur le sujet, mais seulement des recommandations de l'AFNOR (Association Française de Normalisation). Seules deux étiquetages possibles pour les articles textiles confectionnés à partir de bambou:
– Soit les fibres sont issues du liber* (*zone où circule la sève) de la plante ou de parties séchées et découpées de la plante, on obtient alors une fibre naturelle que l’on peut légitimement étiqueter « fibres de bambou ». Ce cas est relativement rare et il n’y a en fait que très peu de fibres de bambou sur le marché.
– Soit les fibres de bambou sont fabriquées à partir de la cellulose régénérée du bambou et transformées par les procédés « viscose » ou « lyocell », on obtient alors une fibre artificielle que l’on doit étiqueter comme telle. Il s’agit du cas de loin le plus fréquent.*

 

Les labels pour vous aider à mieux choisir les vêtements et les textiles

Le label GOTS

Le label GOTS intègre des critères de respect de l'environnement mais aussi des conditions de culture, de récolte et de fabrication responsables.


Vous le trouverez aussi bien sur des tissus vendus au mètre que sur des articles de prêt à porter.C'est à ma connaissance, le label le plus exigeant en terme de respect de l'environnement ET de normes sociales dans le procédé de fabrication des tissus / vêtements.
Sans entrer dans les détails techniques sur l'obtention de ce précieux label, sachez qu'un article qui porte ce logo est vraiment fiable côté qualité.
Au fait GOTS? C'est pour Global Organic Textile Standard.Cette certification est indépendante: elle n'appartient pas à une marque ou un groupe fabricant des textiles et qui serait juge et partie.
Quelques critères concrets quand au label GOTS:
  • Un produit textile détenant l'étiquette GOTS "biologique" doit contenir au moins 95 % de fibres biologiques certifiées tandis qu'un produit avec l'étiquette « composé de fibres biologiques » doit contenir au minimum 70 % de fibres biologiques certifiées. 
  • Les intrants critiques comme les métaux lourds toxiques, formaldéhyde, solvants aromatiques, nanoparticules  fonctionnelles, organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs enzymes sont totalement bannis. 
  • Les méthodes d'impression utilisant des solvants aromatiques et les méthodes d'impression plastisol utilisant des phtalates et PVC sont interdits. 
  • Limitations concernant les accessoires (par ex. PVC, nickel, chrome ne sont pas autorisés, à partir de 2014, tous les polyesters doivent être recyclables après consommation).
 Ce ne sont ici que quelques unes des exigences du cahier des charges GOTS. Mon but est de vous donner une idée de son degré d'exigence. Pour avoir plus d'éléments, vous pouvez aller visiter la page de présentation générale du label GOTS sur laquelle j'ai trouvé ces informations.
  Amis couturiers et couturières, vous trouverez sur Internet des tissus répondant aux exigences de ce label sur de plus en plus de sites, qu'ils soient spécialistes du bio ou même plus "généralistes". 
Parmi eux, j'aime bien le site Tissusnet qui proposent une catégorie de tissus Bio avec des imprimés sympathiques pour les enfants. Le rapport qualité prix me semble très bon après en avoir testé plusieurs...

Le label Oëko-tex

Le label Oëko-tex 100 qu'on peut encore trouver sur des tissus au mètre ou des vêtements du prêt à porter.

Le nouveau logo pour le label Oëko-tex 100.


Moins exigeant certes que le label Bio GOTS, le label Oëko-tex 100 me semble quand même très utile à connaître et à chercher lors de ses achats...Il garantit l'absence de substances nocives (comme les métaux lourds) répertoriées nocives pour l'environnement et la santé.
Ce label mis au point par une association allemande indépendante en 1992, visait alors à donner au consommateur plus de visibilité sur les produits achetés, en terme de qualité environnementale et sociale.
Les méthodes de contrôle mise au point par l’Association Oeko-Tex® et ses membres, sont basées sur des tests de simulation, jugés représentatifs des usages courants.
Elles intègrent notamment les trois modes de contamination possibles: par voie cutanée, par l'ingestion,ou encore via inhalation .Des contrôles aléatoires peuvent avoir lieu dans les usines (via notamment la répression des fraudes) pour s'assurer du respect du cahiers des charges.

Là où le label GOTS va plus loin, c'est dans le bannissement de l'utilisation des pesticides et l'utilisation de fibres naturelles issues de l'agriculture biologique. Un tissu Oëko-tex n'est pas forcément biologique...
Vous l'aurez compris ces deux labels visent la préservation de notre environnement et notre santé, mais GOTS va plus loin dans ses exigences.

Vous voilà maintenant, un peu plus éclairés (je l'espère) pour faire (ou pas) vos prochains achats de textiles...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

C'est bien fait par eux! Stages de couture enfants dès 6 ans été 2018 chez Soliflore

Ne laissez pas tomber la chemise...

J'ai tenté le CAP métiers de la mode vêtement flou en candidat libre!