Ne laissez pas tomber la chemise...

La genèse de la chemise! 

Avant de vous la présenter portée, voici le fruit de mon cours avec Artesane

"Chemise", ce mot sonne à mes oreilles comme une quête ultime pour la couturière aguerrie, la vraie, la précise, la minutieuse, la patiente, la technique... 
Je vous vois venir... Oh, oui, on peut dire qu'on coud des chemises et en fait on coud des blouses, des petits hauts, des "tops" pour celles qui se la racontent un peu...
Mais regardons de plus près: les blouses, c'est un peu ample, ça tolère quelques approximations dans les mesures ou la coupe. Beaucoup de modèles (fort jolis d'ailleurs) proposés par les marques indépendantes sont conçus pour faciliter la vie de la couturière moderne, et c'est une bonne chose.
Seulement voilà, au fond de moi, je sais que c'est un peu comme de la triche: je contourne la patte polo, j'évite habilement cette fente capucin, je dis "oh, des chemises classiques, je n'en porte pas", pour justifier ma lâcheté devant l'obstacle.

Mais ça, c'était avant. Avant ce jour de Noël 2017 où j'ai découvert dans mes souliers, un cadeau qui sonnait comme un défi... Un cours de couture en ligne sur le site Artesane. Artesane, c'est un site internet très sympathique, qui vous propose de progresser dans divers loisirs créatifs en achetant des cours en ligne. Il y a beaucoup de cours consacrés à la couture. Mon cher et tendre (enfin je veux dire le père Noël bien sûr), a choisi pour moi, "apprendre à coudre une chemise avec Carmen" . Carmen? Carmen bien sûr! La gagnante de l’émission Cousu Main saison 1. Vous avez manquez ça? Bon, là je ne peux rien pour vous et puis on s'éloigne du sujet.
Carmen me propose donc de me lancer sans crainte dans cet ambitieux projet couturesque, grâce à une vidéo de ...oh mon dieu... plus de 5 heures! Bon, premier constat, c'est quand même coton une chemise (ah! ah!) pour pouvoir en faire un cours si long! Mais un cadeau est un cadeau, je dois le faire!

Le choix du modèle


Une chemise qui n'épargne aucun des points techniques classiques, oui, mais laquelle choisir? Je me suis laissée guider par le choix de Carmen. J'ai donc investi (oui à presque 20€ le patron quand ce n'est pas une marque indépendante, j'ai le sentiment d'INVESTIR!) dans le modèle VOGUE V8689.

Patron Vogue V8689 - Chemise femme différentes variantes

Ce patron est décrit par la marque comme facile... Inutile de vous dire que je ne suis pas en phase avec ce classement là! Il y a autour de 15 pièces à découper, et tous les points délicats de la chemise sont là, de la pose du col avec pied du col, aux poignets avec fente.
Un premier point très positif de ce modèle, l'ajustement de la coupe selon la profondeur de bonnet de chacune. Maintenant que j'ai testé, je constate à quel point la différence est là sur le résultat final. La coupe de cette chemise est IMPECCABLE pour peu qu'on prenne avec soin les mesures et qu'on découpe correctement.
Deuxième chose appréciable, les variantes proposées: col pointu, col Mao, manches courtes, manches 3/4 ou manches longues. Bas de chemise droit ou forme liquette.


Les différentes versions de la chemise Vogue V8689 et les pictogrammes des différents types de silhouettes.

Voilà de quoi trouver son bonheur et l'adapter à sa taille, que demander de plus?
Et bien moi, ce que je trouverais vraiment bien de la part d'une marque comme Vogue, c'est d'imprimer ses patrons sur un papier de meilleure qualité. Je ne dis pas du papier glacé non plus mais là, il faut vraiment être précautionneuse en manipulant les feuilles du patron, c'est du papier cigarette... Voilà, c'est dit, mais cela ne doit pas vous rebuter, le modèle étant vraiment très sympa.
Pour conclure sur le choix du modèle de chemise, j'aime assez les pictogrammes que Vogue appose sur chaque modèle proposé. Selon votre type de silhouette, vous pouvez repérer en un clin d’œil si le modèle est recommandé pour vous...ou pas!
En règle général, on se connaît un peu et on sait ce qui a tendance à flatter ou non notre naturel. Cette chemise est adaptée à toutes les silhouettes: épaules de nageuse, hanches généreuses, silhouette androgyne ou silhouette de rêve, vous pouvez vous lancer!

Le choix du tissu


Je dois avouer ne pas être une habituée de la chemise à col. Je trouve que pour moi, ça fait trop dame, trop sérieux, trop adulte. Mais surtout, c'est beaucoup, beaucoup, beaucoup trop serré pour mon cou de claustrophobe qui ne supporte déjà pas un collier.
Qu'importe, un défi est un défi, un cadeau est un cadeau, je ferai ce modèle. J'ai le cours, j'ai le patron, reste donc l'épineuse question du choix du tissu.
Impossible de choisir une chemise blanche, alors je voulais un peu de fantaisie... Je me suis limitée à un peu de fleurs. Elles sont bleu marine et relativement "sages" non?
C'est un coupon de coton que j'ai trouvé dans un magasin sur le boulevard Barbès, mais dont je n'ai pas retenu le nom... C'est juste à côté de Tati, ils proposent des coupons de 3 mètres à des prix vraiment attractifs.


Cotonnade fleurie retenue pour cette toute première chemise Vogue!



Le cours Artesane pour apprendre à coudre une chemise

ce que j'ai aimé...


Le cours proposé par Artesane et animé par Carmen pour coudre ce modèle dure...5h17. Cela m'a un peu effrayée car je suis une autodidacte en couture, j'ai appris avec ma Maman, ma grand-mère, et puis avec Internet par la suite. Plus de 5 heures de cours pour une première, j'ai craint l'indigestion!
Ce qui m'a rassurée, et aussi beaucoup aidée pour avancer pas à pas, c'est le chapitrage très précis qui est réalisé. Ce "découpage" du cours avec des accès rapides dans le menu permet de voir dès le début les différentes étapes de la réalisation, le choix du tissu, les règles qu'on va suivre (marges de coutures, surpiqure, méthode de montage...).
Carmen est vraiment sympathique et je suis tout à fait fait fan de son accent québecois. Elle explique bien et partage volontiers des astuces très utiles qu'elle pratique pour faire de jolies chemises. J'aime beaucoup sa façon de rendre très simples des étapes qui sont un peu techniques. La pose des poignets ne m'a jamais paru si facile, merci Artesane, merci Carmen!
Très appréciable aussi, la possibilité de coudre par petites tranches horaires, dès qu'on arrive à se sauver du temps libre. Cette souplesse constitue selon moi LE principal avantage du cours en ligne. Vous pouvez coudre en pleine nuit si cela vous chante!



Même pas peur du montage des poignets avec pattes. Carmen explique tout!

...et moins aimé

Pour moi la couture est une activité manuelle, et donc tactile. Un peu étrange de visionner un cours sur un écran san pouvoir manipuler et voir en "vrai" ce qui est fait. Question d'habitude peut-être... Mais moi Carmen, j'aimerais pouvoir papoter avec elle autrement qu'avec les questions / réponses possibles sur le site Internet. Le cours en ligne garde un inévitable côté figé.
Plus sérieusement, le cadrage de certaines étapes un peu "cruciales" est vraiment à revoir: on ne voit que les mains de Carmen et pas du tout le pli fatidique, la position du tissu... C'est pour moi LE principal reproche qu'on peut faire au cours en ligne, en tout cas filmé de cette façon là.
Le second bémol, c'est parfois le fait de passer d'un sujet à un autre d'une façon un peu confuse: l'animatrice annonce qu'elle passe à une étape mais en fait, elle fait autre chose avant. Ce n'est pas un obstacle à la réussite de la chemise mais ça contribue probablement à allonger la durée du cours plus que nécessaire et à rendre le cours un peu moins clair.

Le résultat


Je suis contente de ma chemise et c'est le principal objectif.

 
Le sentiment du devoir accompli dans cette chemise enfin terminée!


Quand on travaille avec Vogue, l'ajustement est nickel, et ça, ça fait plaisir.

J'aime bien les découpes du dos de ce modèle qui l'ajuste sur le corps sans le serrer...

 

Le cours en ligne, c'est LE cadeau qui m'a décidée à me lancer dans un projet couture pour moi (ce qui n'est pas si fréquent) et qui m'emmène hors de ma zone de confort. Et oui, pourquoi choisir de galérer sur la piste rouge quand on sait qu'on va se faire plaisir sans difficulté sur la piste bleue? Pour progresser et être fière de sa création bien sûr! Promis, je m'en ferai d'autres, mais avec le col Mao et en raccourcissant un peu les manches pour qu'elles ressemblent vraiment à des manches 3/4 et pas à des manches longues trop courtes!
Vous aussi, lancez-vous, ne laissez pas tomber la chemise dans les oubliettes de vos projets couture inachevés 😊

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comment préparer le CAP métiers de la mode vêtement flou en candidat libre

J'ai tenté le CAP métiers de la mode vêtement flou en candidat libre!

A l'aise pour l'école...une sportive et une coquette